L'intéressement vient s'ajouter au salaire : pas forcément

 Notre conception est basée sur l'idée que la prime d'intéressement doit être un des éléments de la rémunération globale des salariés. Cette rémunération comprenant (différent en fonction des entreprises) :

  • le salaire fixe
  • le salaire variable (quand il existe)
  • les couvertures sociales (prévoyances, mutuelle, retraite complémentaire, supplémentaire, etc.)
  • les chèques restaurant
  • et la(les) prime(s) d'intéressement

 Au fil des années, nous faisons évoluer le système de rémunération de l'entreprise du "100% salaire"  vers  "salaire + intéressement".

Quand les objectifs de performance sont atteints, le salarié a été mieux payé à moindre coût pour l'entreprise. 

 Quand les objectifs sont dépassés, les salariés perçoivent plus d'argent qu'avec une augmentation ou une prime salariale : on peut donner jusqu'à deux fois plus car cela coute deux fois moins !

Idée reçue N°2

L'intéressement minimise les charges

Lire la suite...

Idée reçue N°3

L'intéressement, c'est compliqué à gérer

Lire la suite...